4 mars 2017

Microlinux Enterprise Desktop 14.2 Guide de Migration

Certains utilisateurs souhaitent migrer leur installation Slackware existante sans tout réinstaller, même si une installation fraîche constitue la méthode recommandée pour installer MLED. Ce n’est pas exactement une tâche triviale, mais ça reste tout à fait faisable. Voici comment vous pouvez vous y prendre.

Basculez vers le niveau d’exécution 3 :

# init 3

Connectez-vous en tant que root.

Éditez /etc/slackpkg/mirrors et choisissez un miroir Slackware en fonction de votre emplacement géographique, par exemple :

# /etc/slackpkg/mirrors 
...
# SWITZERLAND (CH)
ftp://mirror.switch.ch/mirror/slackware/slackware-14.2/
...

Si vous utilisez déjà slackpkg+, éditez /etc/slackpkg/slackpkgplus.conf et commentez tous les dépôts tiers sauf le dépôt [multilib] sur un système 64-bit.

Récupérez les clés GPG :

# slackpkg update gpg

Mettez à jour les infos sur les paquets disponibles :

# slackpkg update

Affichez l’ensemble des paquets tiers à supprimer, mais ne confirmez pas encore leur suppression :

# slackpkg clean-system

Supprimez tout sauf le paquet slackpkg+.

Récupérez les scripts Microlinux :

# cd 
# git clone https://github.com/kikinovak/microlinux

Le moment est venu d’installer et/ou de configurer slackpkg+ pour qu’il pointe vers les dépôts MLED. Pour vous éviter la corvée, je fournis un paquet slackpkg+ préconfiguré pour l’utilisation des dépôts MLED.

En ligne de commande, utilisez le navigateur Links pour accéder aux dépôts distants :

# cd 
# links http://www.microlinux.fr/microlinux/

Naviguez vers le répertoire desktop-14.2-$ARCH/slackware{64}/ap/, téléchargez le paquet slackpkg+ depuis le dépôt (en utilisant la touche [D] comme Download dans le navigateur Links) et installez-le :

# upgradepkg --reinstall --install-new slackpkg+-*.txz

Remarque : $ARCH est l’architecture de votre système, c’est-à-dire 32bit ou 64bit.

Assurez-vous de ne pas garder votre ancien fichier de configuration existant. Si vous utilisiez déjà slackpkg+, vous devrez éventuellement mettre à jour manuellement votre fichier de configuration :

# cd /etc/slackpkg 
# mv slackpkgplus.conf.new slackpkgplus.conf

Relancez la mise à jour des informations sur les paquets disponibles :

# slackpkg update gpg 
# slackpkg update

Élaguez votre installation Slackware de base à l’aide du script trim.sh. Ce script se chargera de supprimer les paquets superflus tout en installant le minimum nécessaire pour un bureau Xfce fonctionnel :

# cd /root/microlinux/desktop-14.2-$ARCH/tools 
# ./trim.sh

Mettez à jour le système de base :

# slackpkg upgrade-all

Installez le jeu complet de paquets MLED :

# slackpkg install microlinux-desktop

Installez les entrées de menu personnalisées en lançant le script cleanmenu.sh dans le même répertoire :

# ./cleanmenu.sh

Puisque votre utilisateur est déjà créé, son profil par défaut devra être installé manuellement depuis /etc/skel.

Dans un premier temps, supprimez votre répertoire ˜/.config :

$ rm -rf ˜/.config

Devenuez root et copiez /etc/skel/.config vers votre répertoire utilisateur :

# cp -Rv /etc/skel/.config /home/your_user/

Enfin, rectifiez les permissions du répertoire .config de votre utilisateur :

# chown -R your_user:users /home/your_user/.config 
# find /home/your_user/.config -type d | xargs chmod 0755 
# find /home/your_user/.config -type f | xargs chmod 0644

Définissez Xfce comme environnement de bureau par défaut, rebasculez vers le niveau d’exécution 4 et connectez-vous à Xfce :

# xwmconfig (choisissez Xfce)
# init 4

Remarque : La commande ci-dessus mérite une petite explication. Il s’agit d’une bidouille avec xwmconfig. Si nous définissons Xfce comme environnement de bureau par défaut pour root, cela ne signifie pas que nous sommes censés nous connecter à notre bureau en tant que root, ce qui serait une très mauvaise idée. L’effet secondaire de cette commande, c’est qu’elle nous définit Xfce comme bureau par défaut pour tous les utilisateurs. Notons également que cette mesure est tout à fait redondante, puisque notre profil dans /etc/skel contient déjà un fichier .xinitrc prédéfini pour Xfce.

— Nicolas Kovacs